Bilal Alnemr, soliste de « Lueurs nouvelles »

Bilal naît à Damas en 1996. Dès l’âge de huit ans, il commence à étudier le violon au Conservatoire Solhi-AL-WADI et se passionne très vite pour cet instrument.

Il gagne, en 2007, le 1er prix du concours national des jeunes talents syriens et l’année suivante, il remporte le 1er prix du Concours international de violon Solhi-AL-WADI, ce qui lui permet de rejoindre le Conservatoire Supérieur de musique et aussi de participer en Grèce, aux rencontres organisées par ECUME (Echanges Culturels Méditerranéens).

C’est en 2009, lors des rencontres à Damas, qu’il joue pour les violonistes français S. BADUEL et M.D. MABIRE qui l’invitent à venir poursuivre ses études en France.

Ensuite, grâce à la compréhension généreuse de ses parents, tout va très vite :

En 2010, il intègre le Conservatoire d’Aix-en-Provence. Il y obtiendra son D. E. M., en 2011 et est aussitôt admis dans la classe de Suzanne GESSNER au CRR de Paris en « Cycle Perfectionnement ».

Il y reçoit l’aide bienveillante du directeur Xavier DELETTE qui l’invitera à deux reprises à jouer en soliste avec l’orchestre sous sa direction.

Après avoir obtenu son baccalauréat section scientifique avec mention, il est admis à l’unanimité au CNSMDP.

C’est là, pendant quatre ans qu’il va suivre un enseignement complet et enrichissant.

Ses professeurs sont Roland DAUGAREIL, Christophe POIGET, Suzanne GESSNER et Olivier CHARLIER.

En 2014, il est nommé premier violon de l’Orchestre des Jeunes de la Méditerranée auprès du maestro Alain Altinoglu.

La même année, il a la chance d’être invité à la première édition du Festival de Pâques à Aix-en-Provence, et de recevoir un violon du luthier Pierre Barthel offert par la banque CIC. C’est aussi l’occasion de faire la connaissance de Renaud Capuçon qui le suit encore actuellement.

En 2015, au Concours International de violon Ginette Neveu en Avignon, il reçoit un prix d’honneur. L’année suivante il est lauréat du Concours International de violon A. Grumiaux en Belgique et se voit décerné le prix spécial Dora Schwartzberg.

En juin 2018, il est admis en tant que disciple de Daniel Barenboim et de Mihaela Martin à la BAREMBOIM-SAID AKADEMIE à Berlin.

C’est grâce au maestro qu’il fait à présent partie du « West-Eastern Divan Orchestra » ce qui est un symbole fort pour ce jeune syrien.

Bilal a récemment été impliqué dans un projet humanitaire le 19 septembre 2019, il a joué pour le HCR à Genève aux côtés de la célèbre soprano Barbara Hendricks, ambassadrice honoraire du l’UNESCO, dans le but de recueillir des fonds pour la construction d’une école primaire pour les enfants, syriens réfugiés au Liban.

Dans le même esprit, il est en train de cofonder une organisation suisse à but non lucratif, dont le but est de développer les échanges culturels, en particulier dans le domaine de la musique, entre la Syrie et le reste du monde.

Bilal joue un violon  G.B.GUADAGNINI 1750, prêté par le conservatoire national de Paris, et une copie du violon J.KLAUZ 1735, mis à disposition, généreusement par la famille de Monsieur Joël FAOU « l’Homme au Chapeau ».