Festival Accostages du 24 au 29 septembre 2019

Accostages, festival des orchestres du monde se tiendra tous les deux ans  avec l’envie de vous faire connaître des orchestres et de nouveaux horizons musicaux.

Entre Brière et Océan, cette première édition vous a invité à la rencontre de musiciens venus d’autres grands espaces, les steppes de l’Asie centrale, avec l’orchestre philharmonique d’Astana au Kazakhstan. Ses musiciens et ceux de la Philharmonie des 2 mondes ont constitué une nouvelle formation originale et éphémère, l’Orchestre du Festival, qui vous a proposé un voyage poétique, des découvertes comme des œuvres majeures. 

3 Concerts

  • 24 septembre à 20H30 – Montoir-de-Bretagne – Orchestre d’Astana – Oeuvres de compositeurs du Kazakhstan
  • 28 septembre à 20H30 – Saint-Brévin-les-Pins – Orchestre du Festival – Triple concerto de Beethoven & Symphonie N°5 de Mahler
  • 29 septembre à 17H00 – Le Croisic  – Orchestre du Festival – Triple concerto de Beethoven & Symphonie N°5 de Mahler

1 Conférence

Rumeurs des steppes, l’ Asie centrale et la musique – hier, aujourd’hui et demain par Guillaume Kasperski, Maître de conférences à Université Paris X1 

  • 24 septembre à 14H00 – Cinéville – Saint-Nazaire

1 Masterclass

A la rencontre de l’école russe de violon avec Saltanat Orynbayeva,  violon solo de l’Orchestre d’Astana. En partenariat avec le Conservatoire de Saint-Nazaire

  • 25 septembre à 15H30 – Salon République – Saint-Nazaire

1 Concert-Promenade 

2 étapes dans les quartiers de La Chesnaie et Petit Maroc

  • 28 septembre à 14H

1 Semaine du cinéma du Kazakhstan et d’Asie centrale

  • Du mercredi 25 septembre au mardi 1er octobre – Cinéville – Saint-Nazaire
  • La programmation

 

Billetterie / Informations  – 06 75 50 63 03


  • ACHETEZ VOTRE PASS FESTIVAL OU VOTRE BILLET EN LIGNE EN MOINS DE 2 MINUTES ET SOYEZ SÛR DE POUVOIR AVOIR UNE PLACE

  • ouverture 28 août Offices de tourisme Saint-Brevin / Paimboeuf
  • 31 août Forum des associations Complexe Bonne Fontaine de 13H30 à 17H – 10 Impasse Pablo Neruda 44550 Montoir-de-Bretagne
  • 7 septembre Forum des associations Base sous-marine Alvéole 12 de 10H à 19H – 9 boulevard de la Légion d’Honneur 44600 Saint-Nazaire
  • 24 septembre Conférence Cinéville  – 5 Boulevard de la Légion d’Honneur – 44600 Saint-Nazaire
  • 24-28-29 septembre Sur place le soir des concerts

 


Tarifs

Pass Festival 29€ 

Comprenant une entrée pour les événements suivants : conférence, concert de Montoir, concert de Saint-Brévin ou du Croisic

Pass individuel à présenter à l’entrée de chaque événement du festival

Billets à l’unité

15€ et 8€ (pour les enfants de moins de 12 ans et les élèves des écoles de musique et conservatoire)

 

Orchestre invité  

L’Orchestre Philharmonique d’Astana a interprété sous la direction de Philippe Hui la symphonie en ré mineur de César Franck, une oeuvre emblématique du répertoire français, pour clôturer la Journée de la France à Astana EXPO 2017. Durant cette semaine de création et de répétition, une relation privilégiée s’est développée avec le chef Berik Batyrkhan et son orchestre, renforcée par la venue de Philippe Hui pour quatre autres événements.

“On ne naît pas amateur et connaisseur de musique, mais on le devient… Pour aimer la musique, vous devez d’abord l’écouter”. Cette citation est mise en exergue par la Philharmonie d’Astana, l’une des principales institutions de concert et d’enseignement de la ville, où travaillent 13 équipes de création, dont l’Orchestre Philharmonique. 

Fondée en 2000, l’Orchestre Philharmonique assure la diffusion des oeuvres des compositeurs kazakhstanais et interprète les grandes oeuvres du répertoire symphonique universel. Afin de préserver les traditions de la culture musicale, l’Orchestre Philharmonique collabore avec de grands chefs d’orchestre du Kazakhstan et de pays étrangers. 

Berik Batyrkhan , né à Almaty en 1990, est diplômé du Conservatoire national kazakh Kurmangazy, à Almaty, et de l’ académie russe de musique Gnessine, à Moscou. Il a suivi les cours de master international à la Société Philharmonique de Moscou sous la direction du professeur Yuriy Simonov et a travaillé avec de nombreux chefs d’orchestres tels qu’Anatoly Levin, David Geringas et Dorian Wilson. En 2015, il a été nommé directeur artistique de l’Orchestre Philharmonique d’Astana.

 

 

Les programmes 

Orchestre Philharmonique d‘Astana

sous la direction de Berik Batyrkhan

  • 24 septembre à Montoir-de-Bretagne

L’orchestre nous fait partager son répertoire autour de compositeurs du Kazakhstan 

Abay, Kazhgaliev, Zhubanov, Sagatov, Tlendiev, Serkebayev, Bestibayev, Raimkulova, Kumisbekov, Shildebaev, Toksanbayev, Uzenbayeva

 

Orchestre Symphonique du Festival

  • 28 septembre 2019 à Saint-Brévin-les-Pins
  • 29 septembre 2019 au Croisic
FESTIVAL OVERTURE de Gaziza Zhubanova
OBELISK de Mansur Sagatov

sous la direction de Yernar Nurtazin

 

 
Triple concerto pour violon, violoncelle et piano en do majeur, op.56 
Ludwig van Beethoven (Bonn 1770 – Vienne 1827)

sous la direction de Berik Batyrkhan

Le triple concerto, composé par Beethoven de 1803 à 1804 dans une période créative très féconde est interprété par le pianiste kazakhstanais Yernar Nurtazin et deux solistes français le violoniste Hugues Borsarello et le violoncelliste Gauthier Herrmann, avec lesquels la Philharmonie a déjà collaboré.

La première présentation privée eut lieu au printemps 1804 dans la salle de musique du Palais du Prince Lobkowitz, son mécène, à Vienne, avec le compositeur au piano et la création publique à Leipzig en février 1808.

Cette oeuvre est unique. Travaillant la forme sonate composée de trois parties : l’exposition, le développement et la réexposition, Beethoven compose des mouvements de plus en plus ambitieux. Le triple concerto comporte trois mouvements, Allegro, Largo et Rondo alla polacca, et son exécution dure plus de trente minutes, dont plus de la moitié pour l’Allegro. Malgré sa brièveté, le largo est empreint d’une intensité qui enchaîne sans discontinuité vers le Rondo alla polacca « à la polonaise » final.

Le génie du compositeur s’illustre dans un dialogue permanent et un échange subtil entre les trois solistes et l’orchestre. La partition permet aux musiciens d’exprimer leur bonheur de jouer ensemble dans un équilibre parfait.

Les 3 solistes

Hugues Borsarello, violoniste, intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il se perfectionne auprès de Patrice Fontanarosa et crée un trio avec David Saudubray (piano) et Gautier Capuçon (violoncelle). Admis au « Gustav Mahler Jugend Orchestra », il participe, sous la direction de Claudio Abbado ou Seiji Ozawa, à des tournées en compagnie de Yuri Bashmet, Yo-Yo Ma…Il se produit dans des salles prestigieuses en tant que chambriste et soliste. Il est directeur musical et violon solo de La Follia, orchestre de chambre d’Alsace, et conseiller artistique et violon solo de l’orchestre Lamoureux. Passionné d’acoustique, Hugues Borsarello s’attache à développer ce qui lui semble primordial dans l’art d’interpréter : le discours, le naturel du phrasé et du son.

 

Gauthier Herrmann, violoncelliste, travaille avec Henri Demarquette avant de rentrer au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il a eu le privilège de se former en musique de chambre auprès de grands maîtres tels que Mstislav Rostropovich, Gyorgy Kurtag, Gabor Takacs. Gauthier créé le Trio con Fuoco et remporte avec cet ensemble de nombreux prix internationaux. Il s’est produit dans plus de 50 pays et il est à l’initiative de la création du festival Arties en Inde. Il vient de fonder LdB-prod pour développer son label Artie’s Records et ses projets. Voyageur, entrepreneur, explorateur, Gauthier Herrmann est un musicien atypique.

 

Yernar Nurtazin, pianiste, né en 1987 à Almaty, se forme au Conservatoire national kazakh Kurmangazy, à Almaty, avec la pianiste Gulzhan Uzenbayeva, puis suit le Master de l’Université privée de danse, musique et théâtre Anton Bruckner à Linz, en Autriche. S’ensuivent de nombreuses victoires dans des concours internationaux et des concerts dans des salles renommées. Yernar Nurtazin est également chef d’orchestre. En 2015, il a été nommé chef principal de l’Orchestre Philharmonique d’Astana. 

 

Symphonie N°5 en do dièse mineur 
Gustav Mahler (Kaliste 1860 – Vienne 1911)

sous la direction de  Philippe Hui

La Symphonie no 5 en do dièse mineur composée par Gustav Mahler de 1901 à 1902 est interprétée par les 70 musiciens de l’Orchestre symphonique du Festival.

La création eut lieu à Cologne le 18 octobre 1904  par l’orchestre Philharmonique de Cologne sous la direction de Mahler.

L’œuvre est composée de 5 mouvements que Mahler divise en 3 parties : Marche funèbre et Allegro orageux – Scherzo – Adagietto enchaîné au Rondo-final.

Le scherzo, noyau central de l’œuvre, suscite les confidences de Mahler « Le mouvement est immensément difficile à travailler en raison de sa structure et de la maîtrise artistique suprême qu’il exige dans toutes ses relations et ses détails … La voix humaine serait tout à fait hors de propos ici, tout est dit en terme purement musical. Ce sera aussi une symphonie simple avec chaque mouvement indépendant et complet en lui-même et en rapport avec les autres seulement par l’ambiance commune. »  

L’écriture orchestrale et la richesse de la palette sonore révèlent la maîtrise du compositeur dans son évolution créatrice. 

 

Rendez-vous entre Brière et Océan : les adresses

  • Montoir-de-Bretagne (44550) – Salle Bonne Fontaine -10 Impasse Pablo Neruda
  • Saint-Brévin (44250) – Salle Etoile de Jade – Avenue Georges Brassens
  • Le Croisic (44490) – Gymnase Gabriel Gouraud – Rue des Moulins
  • Saint-Nazaire (44600)
    • Cinéville – 5 Boulevard de la Légion d’Honneur
    • Salon République – 73 avenue de la République
    • Concert-Promenade
      • 14H00 – Quartier de la Chesnaie / Résidence les Jardins de l’Alhambra / Square à côté du 5 rue des Ajoncs
      • 15H15 – Quartier Petit Maroc / Résidence Callao – derrière le 3/5/7 rue Hippolyte Durand

 

En créant la Philharmonie des deux mondes il y a maintenant 6 ans, nous avions voulu ouvrir un chemin pour partager avec le plus grand nombre la musique classique, ses œuvres et ses émotions. Nous voulions déjà rapprocher les mondes : c’est encore l’ambition que nous portons aujourd’hui. Nous avons imaginé “Accostages” comme le moment de l’accueil et de la rencontre, celui où l’on s’étonne, où l’on apprend de l’autre, où l’on s’enrichit tous de nos émerveillements mutuels.